Se changer les idées

La volonté est comme un muscle : elle est épuisable si l’on s’en sert sans interruption. La psychologie positive nous apprend que la meilleure solution est de prendre le temps de se changer les idées, avant de se relancer dans une nouvelle action nécessitant de la volonté.[:]


Mangez des lentilles plus souvent !

Simples à cuisiner, délicieuses au goût et riches en protéines, les lentilles reviennent enfin dans nos assiettes. Longtemps boudées, surtout par les enfants, elles sont pourtant une mine d’or nutritionnelle. Découvrons ensemble les bienfaits des lentilles.

 

Que sont les lentilles ?

 

Les lentilles ou Lens Culinaris, sont les fruits secs d’une plante herbacée de la famille des fabaceae, avec des longues tiges fragiles, des fleurs blanches et des petites feuilles. Elles sont cultivées depuis plus de 9 000 ans.

 

Elles prospèrent dans de nombreux environnements et tolèrent plutôt bien le manque d’eau. Le Canada est le pays qui en produit le plus, suivi de l’Inde, qui est également un grand consommateur. En Europe, l’Espagne, la France ou l’Italie sont les plus grands importateurs de lentilles et d’autres légumineuses.

 

Combien de calories contient une assiette de lentilles ?

 

Les lentilles ne sont pas un aliment spécialement calorique, mais les calories d’une assiette de lentilles dépendent surtout de la manière dont elles sont cuisinées et des aliments qui les accompagnent.

 

La ration de lentilles crues est d’environ 80 grammes. Une fois cuites cela donnera une assiette d’environ 150 grammes.

100 grammes de lentilles bouillies apportent environ 115 calories.

 

A partir de là, les calories varient considérablement selon si vous mangez une salade de lentilles (200 kcal), ou des lentilles au chorizo (350 kcal), des lentilles mijotées avec des légumes (300 kcal) ou une assiette de lentilles (avec du riz, 400 kcal).

 

Les nutriments essentiels des lentilles

 

Quels sont les nutriments importants dans les lentilles ?

  • Elles sont une source importante d’hydrates de carbone à absorption lente.
  • Elles contiennent des protéines végétales, auxquelles il manque un acide aminé appelé la méthionine. C’est pourquoi lorsque l’on mélange des lentilles et d’autres légumineuses avec des céréales (quinoa, riz, blé) ou des légumes (carottes, poireaux…) on obtient des plats complets et très nutritifs.
  • Elles sont une source de fibres.
  • Elles sont pauvres en graisses.
  • Elles sont riches en vitamines du groupe B.
  • Elles apportent de nombreux minéraux importants comme le fer, le zinc, le potassium, le calcium, le magnésium ou le phosphore.

 

Les bienfaits des lentilles

 

Grâce aux nutriments mentionnés ci-dessus, nous pouvons dire que les lentilles :

 

  • Apportent de l’énergie qui se libère progressivement (autrement dit, elles rassasient pendant plus longtemps).

 

  • Cela signifie qu’elles ne provoquent pas de pics de glycémie et qu’elles sont adaptées aux diabétiques.

 

  • En outre, elles empêchent la constipation et améliorent le transit intestinal.

 

  • Elles aident à prendre soin du cœur en diminuant le cholestérol LDL.

 

  • Leurs vitamines du groupe B interviennent dans le métabolisme énergétique.

 

  • Leurs minéraux permettent au sang de s’oxygéner correctement, au système nerveux de fonctionner correctement, à la contraction musculaire d’être optimale, aux os d’être forts et au rééquilibrage des liquides de l’organisme.

 

  • Leurs graisses polyinsaturées favorisent la santé cardiovasculaire.

 

  • Elles ont un effet antioxydant, grâce au zinc qui favorise l’absorption de la vitamine A, prenant ainsi soin de la vue et de la peau.

Par conséquent, il s’agit d’un aliment indispensable aux sportifs, aux femmes enceintes ou aux enfants en pleine croissance. Elles ne doivent manquer dans aucune alimentation équilibrée et peuvent faire partie d’un régime amincissant.

 

Rappelez-vous que ce n’est pas un médicament mais seulement un aliment et qu’il ne fait pas de miracles.

 

Références :

  • Ecoagricultor.com. Las lentejas y sus propiedades nutricionales.
  • Botanical online. Beneficios de las lentejas.
  • Alimentos.org. Lentejas.

Votre voiture est-elle saine ?

Deux questions à vous poser sur la salubrité de votre voiture : quel air y respirez-vous ? Est-elle propre ?

 

La pollution de l’air dans l’habitacle

 

À l’intérieur de votre voiture, vitres fermées, vous pourriez penser que la pollution extérieure ne vous concerne pas. Erreur ! Lieu confiné et pas assez aéré, votre véhicule a un air 4 fois plus pollué que l’air extérieur. On mesure dans l’habitacle des taux très élevés de parti- cules fines de dioxyde d’azote, de benzène et de résidus de frottement des pneus et des freins.... C’est dû notamment au véhicule qui vous précède, surtout dans les embouteillages.

 

Cette constatation est préoccupante pour ceux qui passent des heures au volant : chauffeurs, livreurs, commerciaux et autres professionnels de la route qui voient décupler leurs risques de contracter une maladie liée à la pollution.

 

C’est aussi un enjeu de sécurité routière : si le filtre à charbon actif, rempart (partiel) contre les polluants, est usé, il est plus difficile de désembuer le pare-brise, d’où une mauvaise visibilité.

 

En plus de la pollution venue de l’extérieur, s’y ajoute la pollution intérieure courante de votre voiture.

 

Outre la présence de composés organiques volatils (dégagés par les colles, le plastique, les peintures, la cigarette), se retrouvent aussi dans l’air du formaldéhyde et des microbes qui y prolifèrent abondamment (notamment beaucoup de moisissures qui peuvent favoriser des allergies : rhinite et asthme).

 

Votre voiture est-elle propre ?

 

80 bactéries au cm² chez vous sur la cuvette des W.-C., mais 100 sur le siège-bébé de votre voiture, 700 sur le volant ou le siège arrière, et 1 000 dans le coffre, selon une étude anglaise.

 

Les voitures sont de vrais nids à microbes, notamment car la moitié des conducteurs mangent et boivent régulièrement dans l’habitacle, alors qu’un tiers ne nettoient l’intérieur de leur voiture qu’une fois par an (et 10 % jamais…)

Les germes les plus souvent retrouvés sont des salmonelles, Escherichia coli et des staphylocoques dorés susceptibles de donner des gastro-entérites.

 

Vous allez prendre de l’essence ? Le pistolet de la pompe contient 11 000 fois plus de germes que le siège des toilettes, et les boutons pour faire le code de votre carte de paiement 15 000 fois plus ! Mettez un gant jetable.

 

COMMENT RENDRE L’AIR DE VOTRE VOITURE PLUS SAIN ?

 

-              Mettez sa ventilation en mode « recyclage » dans les bouchons et les tunnels.

 

-              Évitez de « coller » un poids lourd de trop près.

 

-              Remplacez les filtres d’habitacle par un modèle plus performant à charbon actif HEPA (High Efficacity Particulate Air).

 

-              Faites entretenir votre climatisation.

 

-              Passez l’aspirateur dans votre voiture au moins une fois par mois.

 

-              Nettoyez à fond régulièrement avec une lingette désinfectante les surfaces (volant, levier de vitesse, poignées de portes, autoradio, tapis de sol, coffre).

 

Pour aller plus loin, téléchargez gratuitement le guide du bien-être d’AXA Prévention en visitant cette page : https://www.axaprevention.fr/numerique/guide-conseils-sante-bien-etre


Les recettes santé de Sonia : Les eaux détox, idéal pour boire suffisamment

Les fortes chaleurs de l’été ne vont pas tarder à arriver. Il est alors encore plus indispensable de boire suffisamment chaque jour. On recommande en général 1,5L à 2L par jour voire même plus pour les sportifs.

 

Beaucoup de personnes n’apprécient pas boire « juste de l’eau ». Pourtant, c’est indispensable ! Les jus, sodas ne vous hydrateront pas de la même manière et surtout, ce sont des bombes de sucre.

 

Alors pour vous aider à boire de l’eau, je vous propose aujourd’hui 3 recettes d’eau détox ultra simples.

 

Tout d’abord, munissez-vous d’une carafe, d’une gourde ou l’idéal une bouteille avec infuseur.

 

Eau détox 1 :

  • Eau
  • ½ citron
  • 1 petit morceau de gingembre
  • ½ cuillère de curcuma

 

Dans votre récipient, mettez le demi citron coupé en rondelles, le gingembre que vous aurez préalablement pelé et le curcuma. Recouvrez le tout d’eau et laissez infuser au moins 1h.

 

Eau détox 2 :

  • Eau
  • 4 fraises
  • ½ citron vert
  • 3 branches de menthe

 

Dans votre récipient, mettez les fraises coupées en 2 ou 4, le citron vert coupé en rondelles et les branches de menthe. Recouvrez d’eau et laisser infuser 1h.

 

Eau détox 3 :

  • Eau
  • 6 rondelles de concombre
  • 3 tiges de verveine citronnée

Dans votre récipient, ajoutez les rondelles de concombre et la verveine. Laissez infuser 2h avant de déguster !

 

Conseil : privilégiez les fruits/herbes bio pour ces recettes car, on laisse infuser avec la peau.

 

A vous de jouer !

Sonia : www.artisso.fr

 

Commentaire santé :

Voici de belles recettes santé pour le plaisir de boire ![:]


Le football, bon pour la santé ?

Le football est le sport numéro un en Europe et c’est aussi l’un des sports favoris des enfants. Mais connaissez-vous les avantages et les inconvénients de ce sport ? Réponse dans notre article footballistique !

 

Les avantages du football

 

On a commencé à jouer au football à la fin du XIXe siècle en Angleterre et, de nos jours, c’est l’un des sports les plus pratiqués au monde. C’est un sport exigeant qui demande une certaine préparation physique et qui mobilise tous les muscles, en particulier la ceinture abdominale et le bas du corps.

 

Les experts s’accordent à dire que jouer au football possède de nombreux bienfaits :

  • Il est amusant et très varié.
  • Il stimule le caractère et la motivation personnelle.
  • Il favorise le travail en équipe.
  • Il réveille le caractère compétitif.
  • Il brûle beaucoup de calories.
  • Il tonifie les jambes, les abdominaux, les fesses et la taille.
  • Il améliore la souplesse des articulations des hanches, des genoux et des chevilles.
  • C’est un exercice aérobique qui favorise le travail cardiovasculaire.
  • Il améliore la résistance pulmonaire.
  • Il demande une très grande concentration, ce qui stimule la mémoire et l’attention.
  • Il améliore la coordination des mouvements.

 

Les bienfaits du football pour les enfants

 

Le football est l’un des sports préférés des enfants, qui commencent à le pratiquer depuis le plus jeune âge. C’est un sport qui améliore le développement physique et émotionnel :

 

  • Il les aide à acquérir des valeurs comme l’esprit d’équipe ou le dépassement de soi.
  • Il leur enseigne la discipline et l’ordre.
  • Il les prépare à travailler en groupe.
  • Il diminue le risque de souffrir de harcèlement ou d’agression.
  • Il leur apprend à gagner et à surmonter la frustration de perdre.
  • Il renforce la pensée logique.
  • Il augmente la puissance musculaire des jambes.
  • Il renforce les os et les articulations.
  • Il oxygène le sang.
  • Il développe la vision périphérique.
  • Il stimule la coordination motrice.

 

Les inconvénients du football

 

Malgré tous ses avantages, le football est un sport de contact qui peut engendrer des coups et des chutes. Les lésions les plus courantes en jouant au football sont :

  • Fractures des os (péroné, cheville, ménisque, scaphoïde…)
  • Lésions au niveau des ligaments et des tendons.
  • Déchirures, entorses…
  • Inflammations des muscles du pubis.
  • Traumatismes crâniens, thoraciques, contusions, hématomes, claquages…

 

Les coups de chaleur sont également fréquents en cas d’effort sous de fortes chaleurs et quelques cas de mort subite ont été répertoriés, chez des personnes jeunes dont on n’avait soupçonné les problèmes cardiaques.

 

Pour toutes ces raisons, même si tout le monde peut pratiquer le football, il est conseillé de consulter votre médecin au début de chaque saison et si vous commencez à pratiquer ce sport après 40 ans, faites un test d’effort afin d’écarter tout problème cardiaque.

 

Si vous êtes passionné de football, ne restez pas chez vous à le regarder à la télé. Trouvez un groupe d’amis et remettez-vous en forme tout en profitant de votre activité favorite.

 

Références :

  • Texte validé par le Dr. Trallero
  • Guíainfantil.com. Qué beneficios aporta el fútbol a los niños
  • Salud.ccm.net. Fútbol. Beneficios e inconvenientes.
  • Guíafitness.com. Fútbol.

Apprendre quelque chose de nouveau chaque jour

Selon Rousseau, ce qui différentie l’homme de l’animal, c’est son aptitude à progresser. Alors, ne nous privons pas, puisque nous avons la chance d’être des humains ! De plus, apprendre est bon pour notre mémoire, notre humeur et notre résistance. Autrement dit, apprendre c’est rester au maximum de notre potentiel.


Genou gonflé : nos remèdes

Votre genou est gonflé ? Rassurez-vous, c’est un problème fréquent causé par l’accumulation de liquide autour de l’articulation. Mais connaissez-vous les raisons de ce gonflement ? Est-ce à la suite d’une entorse, est-ce en raison de l’arthrite ? Tentons de répondre aux interrogations diverses pour comprendre l’origine du liquide dans le genou et – surtout – identifier les remèdes.

 

Causes de la présence de liquide dans le genou

 

Lorsque le genou s’enflamme, il est possible que le problème provienne des structures extra-articulaires (à l’extérieur) ou intra-articulaires (à l’intérieur). Les structures extra-articulaires sont, par exemple, le tendon du quadriceps, de la rotule, le tendon rotulien et un peu plus bas la graisse de Hoffa. Les structures intra-articulaires du genou sont le ménisque interne et externe, le cartilage, les os comme l’extrémité du fémur ou le début du tibia ou les ligaments croisés.

 

Les lésions pouvant provoquer une accumulation de liquide dans le genou sont très variées :

  • Déchirure du ligament croisé
  • Déchirure du ménisque
  • Fractures osseuses
  • Bursite
  • Tendinite
  • Kystes, tumeurs
  • Goutte
  • Infections
  • Arthrose ou arthrite

 

Comment détecter ?

 

Indépendamment de l’origine de la lésion, lorsque du liquide s’accumule dans le genou, les symptômes les plus fréquents sont :

  • Douleur, qui peut devenir très invalidante.
  • Rigidité, qui peut vous empêcher d’étirer ou de fléchir l’articulation.
  • Œdème, qui est très apparent comparé à un genou sain.

 

L’accumulation de liquide dans le genou est plus fréquente chez :

  • Les sportifs qui frictionnent et usent beaucoup l’articulation comme, par exemple, les basketteurs.
  • Les personnes âgées, avec une usure ostéoarticulaire.
  • Les personnes en surpoids, à cause du travail excessif auquel elles soumettent leurs extrémités inférieures.

 

Ce type de lésions du genou doivent être traitées afin d’éviter les complications comme une perte musculaire sur cette zone ou l’apparition du kyste de Baker, sur la partie arrière du genou, qui peut être très douloureux et nécessite d’être retiré.

 

Quel traitement ?

 

Le diagnostique devra être confirmé par le biais de radiographies, échographies ou d’IRM, qui définiront l’origine et ainsi le traitement possible.

Il est possible de réaliser une extraction du liquide afin de vérifier qu’il ne contienne pas de sang ou, dans le cas de la goutte, des bactéries ou des cristaux.

 

Le traitement possible :

  • Des analgésiques pour soulager les douleurs.
  • Des anti-inflammatoires comme, par exemple, des corticostéroïdes oraux ou en infiltrations.
  • Une chirurgie : arthrocentèse ou aspiration du liquide, arthroscopie ou réparation des tissus ou remplacement articulaire si nécessaire.

 

Prévention et remèdes maison

 

Pour éviter un nouvel œdème il est important de :

  • Faire de l’exercice à faible impact
  • Renforcer la musculature pour soulager la pression de l’articulation.
  • Maintenir un poids sain qui ne surcharge pas le genou.

 

Vous pouvez suivre les conseils suivants chez vous :

  • Evitez de soulevez des poids trop lourds.
  • Reposez-vous en surélevant vos jambes.
  • Appliquez de la glace, qui diminuera la douleur et l’inflammation. 2 -3 fois par jour pendant 20 minutes.
  • Adoptez une alimentation diurétique avec des bouillons de légumes (céleri, blettes, artichauts…) ou des infusions qui vous aideront à éliminer les liquides (prêle des champs, camomille…)
  • Si vos gênes sont légères vous pouvez prendre un analgésique en vente libre du type paracétamol ou ibuprofène, surtout pour vous aider à mieux vous reposer.

 

Consultez votre médecin si vous avez des doutes et tenez un journal de l’évolution pour l’aider à réaliser un diagnostique précis. Demandez également à votre physiothérapeute si un massage, un drainage lymphatique ou un bandage neuromusculaire pourrait vous aider.

 

Références :

  • Texte validé par le Dr. Trallero.
  • Mayoclinic.org. Rodilla Hinchada.
  • Mirandatrauma.com. Rodilla inflamada. Bursitis o Derrame.
  • Salud.uncomo.com. eliminar el líquido en la rodilla.

Nutrition : attention aux mélanges alimentaires !

Maux de ventre, digestion difficile, pics d’acidité… nombreux sont les tracas si nous mélangeons nos aliments aux repas. Méfiance, le classique steak-frites n’est peut-être pas la combinaison alimentaire idéale. D’où l’importance de vous guider pour éviter les mauvaises associations dans votre assiette !

 

Qu’est-ce qu’une alimentation équilibrée ?

 

Nous savons que dans une alimentation équilibrée, la proportion des macronutriments doit être la suivante :

  • Hydrates de carbone : environ 55 % des calories totales journalières.
  • Graisses : environ 25-30 % des calories totales journalières.
  • Protéines : environ 10-15 % des calories totales journalières.

 

Pourquoi est-il important de combiner les aliments ?

 

  • Favoriser la digestion.
  • Eviter la fermentation des aliments et la production de gaz et de douleurs.
  • Améliorer l’absorption des nutriments.
  • Eviter de faire grimper les calories et contrôler le poids.
  • Réduire le reflux et l’acidité de l’estomac.
  • Eviter l’accumulation des toxines et la fatigue et la faiblesse que cela engendre.

 

Comment combiner les repas ?

 

  1. Il est préférable de consommer les fruits Les vitamines sont mieux absorbées s’ils sont consommés en milieu de matinée ou d’après-midi. Et si vous en combinez plusieurs, faites-en sorte qu’ils soient du même type.

 

  1. Combinez les aliments riches en amidon ou en hydrates de carbone à assimilation lente, comme les pâtes, le riz ou les pommes de terre avec des légumes ou des légumineuses. Leur combinaison aux protéines animales ou graisses les rendent plus indigestes.

 

  1. La combinaison des légumineuses et des légumes apporte des protéines de grande valeur biologique et en font un plat complet.

 

  1. Les protéines d’origine animale, comme la viande, les œufs ou le poisson nécessitent une digestion longue. Pour éviter le reflux ou les gaz, combinez-les à des légumes frais qui se digèrent simplement, comme les asperges, les courgettes, le concombre, la laitue… Avec des frites, du riz ou des petits pois, votre digestion va s’éterniser.

 

  1. Les fruits les plus acides comme le kiwi, l’ananas, l’orange, les cerises, les fraises… inhibent l’absorption des hydrates de carbone. La tomate contient également un acide malique qui ne favorise pas la digestion des amidons. Essayez de ne pas les consommer ensemble.

 

  1. L’excès d’eau pendant le repas peut diluer les sucs gastriques et rendre l’absorption des nutriments difficile et allonger le temps de la digestion.

 

Voici quelques idées de combinaisons saines :

 

  • Lentilles et riz. Le riz rassasie et contient de la méthionine qui se trouve en moindre quantité dans les légumineuses. Ces dernières contiennent de la lysine, que l’on ne trouve pas dans les céréales. La combinaison des deux apporte des protéines complètes.

 

  • Salade de couscous, fruits secs et graines. Vous obtenez des protéines complètes seulement avec des aliments végétaux. Idéal pour les véganes.

 

  • Œufs et tomate. La vitamine C de la tomate favorise l’absorption du fer contenu dans l’œuf.

 

  • Pois chiches et épinards. Les pois chiches sont des légumineuses qui apportent des hydrates de carbone, des fibres et du fer qui se combinent parfaitement à l’eau, la vitamine C et le calcium des épinards.

 

  • Fromage, légumes et fruits secs. Les salades vertes avec des dés de fromage ou des amandes ou assaisonnées avec une sauce au yaourt sont un bon mélange. Les légumes et les fruits secs sont des produits neutres qui ne produisent pas d’acidité dans l’estomac et qui apportent des vitamines, des fibres, des vitamines du groupe B, tandis que les produits laitiers apportent des protéines animales de grande qualité.

 

  • Spaghettis sauce pesto. La sauce pesto combine le basilic et les pignons, ce qui permet une meilleure absorption des vitamines liposolubles contenues dans les herbes. En outre, les hydrates de carbone des pâtes seront mieux digérés.

 

Si malgré tout, vous avez du mal à installer ces nouvelles habitudes alimentaires dans votre quotidien persévérez ou faites-vous accompagner par un professionnel de santé.

 

Références :

- Sociedad Española de Nutrición

- Fundación de Prevención de Riesgos Laborales


Boxez chez vous !

A défaut de boxer sur un ring, que diriez-vous de boxer à votre domicile ? De réveiller en vous le « Rocky » qui sommeille… dans votre salon ? Oui, apprendre à boxer chez soi c’est possible.  Nous allons vous donner quelques exercices de base. Pas de K.O avec nous, promis !

 

Les bienfaits de la boxe

La pratique de la boxe en amateur est à la mode comme méthode pour rester en forme. C’est une activité de fitness, aérobique et qui a, en tant que telle, de nombreux bienfaits pour la santé. Voici quelques exemples :

 

  • Brûler des calories, jusqu’à 750 en une heure, ce qui aide à contrôler le poids.

 

  • Améliorer la santé cardiovasculaire, car elle accélère le rythme cardiaque et favorise le pompage du sang.

 

  • Améliorer la résistance pulmonaire, en accélérant également la fréquence respiratoire.

 

  • Augmenter le tonus

 

  • Améliorer la souplesse et la force des tendons et des ligaments.

 

  • Travailler la concentration et l’attention, car les réflexes et l’agilité des mouvements sont des éléments clés.

 

  • Aider à canaliser l’énergie, à libérer les tensions et à faire descendre le niveau de stress.

 

  • Améliorer la qualité du sommeil.

 

  • Augmenter l’estime de soi et aider à surmonter la frustration.

 

 

Comment faire de la boxe chez vous ?

 

Vous aurez besoin de :

  1. Un espace suffisamment grand et sans meubles.
  2. Un sac que vous pouvez suspendre au plafond, ou un sac au sol ou un « punching ball ».
  3. Une corde à sauter.

 

Entraînement :

 

Echauffement.

Sautez à la corde pour augmenter votre rythme cardiaque. Les bras le long du corps. Les mains à la hauteur des hanches. Des petits sauts courts et rapides. Pieds joints ou en appui alterné. Pendant 3 minutes.

Une minute de repos en respirant profondément.

 

Directs dans le vide.

Les coudes fléchis. Les poings proches du visage.

Lancez le poing gauche vers l’avant, en avançant légèrement le pied gauche. Le mouvement doit être rapide. Répétez 3 fois.

Puis alternez : bras gauche, bras droit et bras gauche à nouveau. Les hanches doivent se tourner en suivant le mouvement. Répétez l’exercice pendant 3 minutes.

Une minute de repos en respirant profondément.

 

Directs sur le sac.

L’exercice est le même mais en frappant le sac.

Mettez vos gants. Il ne s’agit pas de frapper fort. Le plus important est la cadence du mouvement. Répétez l’exercice pendant 3 minutes supplémentaires.

Une minute de repos en respirant profondément.

 

Etirements :

Relevez le coude droit à la hauteur des oreilles. Poussez avec votre main gauche pour étirer le bras. Faites de même avec le coude gauche. Etirez le triceps et les dorsaux. Maintenez de 10 à 15 secondes.

Placez le bras gauche étiré devant votre menton. Poussez avec l’autre bras. Vous noterez l’étirement de l’épaule. Maintenez pendant 10 secondes et répétez avec l’autre bras.

Jambes écartées. Inclinez-vous sur l’avant. Laissez tomber vos bras. Balancez-vous légèrement. Etirez les muscles du dos pendant 10 secondes.

 

Cet entraînement de boxe n’est qu’un exemple. Demandez conseil à un coach professionnel et combinez les exercices pour compléter vos entraînements. N’oubliez pas de bien vous hydrater avant, après et pendant la séance, de vous étirer de même.  Et pour une récupération optimale, pensez à une alimentation complète au quotidien.

 

Références :

  • Texte validé par le Dr. Trallero.
  • Tabladejerciciosencasa.com. Cómo practicar boxeo en casa.
  • Web Consultas Healthcare SA. Boxeo Fitness.
  • Muyfitness.com. Los pros y los contras del boxeo.

Rester simple

Rester simple n’est pas forcément éviter la folie des grandeurs, mais c’est aussi rester lisible pour notre entourage, grâce à un comportement constant. C’est aussi une façon de reconnaître que dans nombre de nos projets, nos réussites se nourrissent de l’apport des autres.